EN TOUTE SERENITE

Trouver ensemble les idées, les attitudes, les objets pour une vie plus belle

 

Recyclez tout… même les animaux ! 22 avril, 2008

Classé dans : animaux,bonheurs,vie quotidienne — entouteserenite @ 19:03

nelaJ’imagine d’ici votre air perplexe devant ce titre obscur. Certains d’entre vous auront peut être regardé leurs chaussures de cuir pleine fleur et se seront dits qu’ils le font déjà. Ce n’est pas exactement ce à quoi je pense…

Non je pense plutôt au moment où vous envisagez de faire entrer un animal dans votre vie : à poil ou à plume, canin ou félin, il arrive parfois dans la vie un moment où l’envie de partager le quotidien avec un être incapable de vous faire des scènes de ménage ou de claquer le budget familial en achats compulsifs devient irrésistible. Vous regardez les chiens dans la rue avec concupiscence, vous avez la larme à l’oeil devant les chats flous du calendrier des postes, vous croisez le regard d’un perroquet au zoo et vous vous dites que vous ne vous en remettrez jamais… tous les chemins sont possibles, mais l’aboutissement est l’arrivée proche d’un animal chez vous.

Et c’est là que je dis : pensez recyclage…

Bien sur vous pouvez envisager d’aller acheter votre futur compagnon dans une boutique ad hoc , comme on choisirait le sac à main de l’été prochain. Les bouilles sont craquantes, les vendeurs payés à la commission… et les tarifs assez prohibitifs. Oubliez ! j’ai passé des années avec un chien perclus de problèmes de santé dûs à sa provenance douteuse (probablement un de ces élevages industriels des pays de l’est qui génère des chiens abimés parce que produits en rafale par des chiennes exténuées) et je peux vous dire par vécu que ce n’est pas un bon plan, malgré tous les discours rassurants des vendeurs. C’est cher payé un sacré risque… et c’est accessoirement nourrir un système pas très sain.
Vous pouvez aussi vous mettre en chasse de l’élevage de référence, réserver à l’avance votre futur compagnon sur une portée soigneusement sélectionnées. En soi , je n’ai rien à redire à ce parti pris. Les animaux sont sains, vous aurez en général un beau spécimen conforme au standard, c’est … une belle aventure en soi.

Mais vous pouvez aussi recycler un de ces animaux que la folie des hommes, ou plus simplement leur malheur, laisse sur le carreau. Oui vous savez, ce qu’on nomme pudiquement un animal abandonné, et qui est parfois aussi un animal retiré à ses maitres pour mauvais traitements (inimaginables, parfois… jusqu’où va se nicher le besoin de faire du mal de certains, ça laisse perplexe). N’achetez pas neuf, prenez un de ceux qui attendent désespérément une famille dans leur lieu d’accueil.

Quelques arguments pour procéder au recyclage de nos animaux de compagnie

  • vous avez peur de prendre un chiot qui pendant 5 à 6 mois va baptiser consciencieusement vos moquettes pur laine et oublier systématiquement les journaux posés là pour ça ? vous pourrez trouver des animaux de un à deux ans en refuge ; trop jeunes pour être totalement traumatisés (et de toute façon les gens qui travaillent en refuge sont très vigilants sur ça et sauront vous guider) mais déjà propres. Votre moquette vous le rendra, vos nerfs fragiles aussi !
  • vous n’aimez pas vous fondre dans la masse et l’idée d’avoir le 14ème golden retriever parfait de votre quartier vous déprime vaguement ? dans les refuges vous trouverez des OVNI (objets velus non identifiés) absolument incroyables, et totalement uniques. Vous avez la chance de pouvoir créer votre propre race, un privilège dans ce monde de production de masse. Personnellement j’ai toujours un Berger de Belleville (étrange labrador bonsai, aux pattes torses, récupérée en catastrophe il y a une quinzaine d’années dans un squat à Belleville où elle mourrait de faim) qui m’a permis quelques conversations impromptues tout à fait plaisantes (et je signale ici, à toute fins utiles, que le chien est un EXCELLENT outil de drague, permettant la conversation impromptue sans angoisse. Il fut une époque où, étudiant, je « louais » mon premier chien, un chow chow, à mes amis pour aller draguer aux terrasses près du Luxembourg. Le chien a un taux de retour séduction à faire pâlir les meilleurs pro du marketing direct)
  • vous voulez que votre animal ait vraiment une relation privilégiée avec vous ? quand un animal est passé par la case abandon, disparition de son maître ou autre, il sait la valeur de l’amour que vous lui donnez, et il a conscience de sa chance. Et même si c’est un cliché éculé, c’est vrai qu’il vous voue une affection sans borne. Eux comme nous, finalement, ne savent la vraie valeur des choses que quand ils les ont perdues une fois…
  • vous trouvez éventuellement que mettre 2000 euros dans un chien ou 1000 dans un chat est dingue ? en soi, c’est compréhensible de la part des bons éleveurs : ils ont peu de portées chaque année, et en revanche ils ont autant de charges que n’importe quel professionnel, pas d’autres moyens donc de joindre les deux bouts que de pratiquer ce genre de tarif. Mais vous pouvez considérer néanmoins que c’est beaucoup à payer pour un animal… ou tout simplement ne pas avoir les moyens. En refuge, vous payerez une somme qui , si elle n’est pas totalement symbolique , reste néanmoins très accessible : un chien, c’est 150 à 200 euros, selon son âge et s’il a fallu stériliser etc.. Les chats c’est moins cher, et pour les furets et autres NAC (nouveaux animaux de compagnie) renseignez vous, mais c’est sans commune mesure avec le prix en animalerie (et je le répète, au delà du cochon d’inde, n’achetez pas en animalerie !)
  • vous avez une idée super précise de ce que vous voulez ? un chat blanc avec une tache noire sur l’oeil, un furet qui joue aux échecs, un chien qui court aussi bien que vous le dimanche matin en forêt : vous trouverez forcément votre bonheur dans tous les animaux disponibles. Le vôtre existe déjà quelque part, et il suffit de quelques clics pour le trouver. Au delà des photos sur les sites d’adoption, vous trouverez des descriptifs qui vous donnent en général des idées des caractères, des capacités des animaux proposés. C’est bien plus qu’un magasin ne peut faire avec ses animaux qui se succèdent en vitrines anonymes ! A vous, le baroudeur qui fera du cross en forêt avec plaisir, ou le gros chat calin qui passe ses journées à ronronner béatement sur vos genoux ! Ils ont été testés et approuvés avant !
  • vous voulez vous faire doublement plaisir ? je me souviens d’une interview d’un directeur général d’une grande boite de VPC (redoutait il ou avait il deux copains suisses, je ne sais plus) qui disait que l’achat par correspondance c’était deux fois plus de plaisir que l’achat classique : on avait le plaisir de l’achat lors du passage de la commande, et le plaisir au moment de la réception (notion de plaisir sur laquelle ils jouent en ajoutant le cadeau qui donne au tout un côté magique). Eh bien, une adoption c’est deux fois du plaisir aussi ! D’abord parce que vous avez le compagnon que vous cherchiez (ou peut être d’ailleurs, celui que vous ne cherchiez pas… tout est possible !). Ensuite parce que vous savez que par votre geste, mine de rien, il y a un tout petit peu moins de souffrance dans le monde. Chacun sa petite pierre minuscule, ça finit par faire une jolie montagne de bien, et c’est toujours ça de bon sur cette planète un peu folle. Donc vous êtes non seulement accompagné, mais en plus en paix (voire même en fierté) avec vous même. C’est le double effet Adoption !

Toujours pas convaincu ? c’est peut-être simplement que vous n’avez pas envie d’animal, auquel cas je vous admire d’être allé aussi loin dans la lecture de ce post ! mais si vous en voulez un et hésitez encore, laissez moi lever une dernière appréhension : il y a encore 10 ans, adopter c’était forcément passer par un refuge un samedi, traverser des rangées de cages tristes, et sortir de là le coeur à l’envers d’avoir choisi un animal et d’avoir laissé tous les autres. La visite d’un refuge est sans doute une des choses les plus insupportables pour un ami des animaux (bon d’accord, après il y a l’abattoir, mais là on est franchement hors jeu ).

Désormais avec internet, vous pouvez faire tranquillement votre tri, étudier, réfléchir, voir tous les animaux de la race qui vous intéresse proches de chez vous (ou non), avoir des photos, des descriptifs de caractère. Bref, vous pouvez le faire sans vous sentir pris en otage du malheur animal. Quand vous avez trouvé un animal qui vous plait, vous prenez contact avec le refuge ou l’association qui s’en occupe, et vous mettez en route votre adoption tranquillement. Adopter est aujourd’hui un processus bien moins difficile que vous ne l’imaginez !

Et hélas les candidats ne manquent pas… enfin , pas encore. Car ému par ce post lyrique, je sais que vous allez vous précipiter maintenant sur le site de la SPA , de SOS toutou, ou de l’adoption.com (ou un des cent autres sites, animés avec passion par des volontaires courageux, qui tentent de trouver de nouveaux maîtres à leurs animaux) pour trouver le compagnon dont vous avez toujours rêvé sans oser vous l’avouer. Et le nombre de candidats va donc drastiquement baisser dans les semaines à venir !

(on peut toujours rêver !)

En attendant, la petite chienne en vignette au haut de cette article nous arriver ici courant mai. Elle quitte un refuge surpeuplé du sud pour nous rejoindre, grâce à l’association alerte sos , venant grossir la tribu « en toute sérénité » (encore qu’elle ne soit pas bien grosse, la puce en question). Une petite pierre de plus , un tout petit bout de souffrance en moins.

Soyez Zen !

 

1 Commentaire

  1.  
    4 pattes d'amour
    4 pattes d'amour écrit:

    Simplement pour vous dire qu’entend qu’association de protection animale j’aime beaucoup votre article et votre façon de voir les choses à la portée de tous

    Merci

Commenter

 
 

P O S I T I V E R |
encore zun |
Ma classe maternelle 2007/2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trouvez votre notice ...
| Subversif
| passionbulgarie