EN TOUTE SERENITE

Trouver ensemble les idées, les attitudes, les objets pour une vie plus belle

 
  • Accueil
  • > argent
  • > De la grande intelligence stratégique des … objets

De la grande intelligence stratégique des … objets 30 avril, 2008

Classé dans : argent,désordre,maison,organisation,psychologie,vie quotidienne — entouteserenite @ 23:12

objetsOui, on parle beaucoup d’intelligence stratégique pour les politiques, les marketers, les généraux en retraite ou non… Mais on oublie trop souvent un maître en la matière, un modèle du genre, discret, efficace, intelligent quoi. Qui est ce maître méconnu ? Qui est cet artiste de la stratégie ? Oui, si vous avez lu le titre, vous l’avez compris. Je pense à l’objet. L’objet, qui sous ses allures passives, parfois fragiles, souvent anodines, est un grand stratège. La preuve par quatre tout de suite :

Pour déchiffrer la stratégie de l’objet, il convient tout d’abord de comprendre sa psychologie : avant tout, l’objet est casanier. Il déteste le changement (et à en juger par le moral des Français en ce moment il n’est pas le seul!). L’objet met donc toute son intelligence au service de son objectif : rester là où il est.

Bon je sais , certains objets ont trouvé la parade géniale de se faire appeler « objets nomades » pour tromper l’ennemi : ne vous y trompez pas, ils sont pourtant psychologiquement semblables à leurs confrères anciennes génération. On retrouve très régulièrement des Walkman (de l’anglais walk, qui signifie marcher, je vous le rappelle okazou !) enfouis depuis 10 à 15 ans dans des tiroirs, c’est dire …

Abordons donc les artifices stratégiques favoris de l’objet pour tenir son objectif (qui est, je vous le rappelle, de bouger le moins possible) :

Il sait se cacher, que dis je , se terrer, avec un talent confirmé du camouflage. Tout est bon : poussière (très bonne copine de l’objet, la poussière !), dessous de lit, terrier sous divan, voire même dans les cas extrêmes fentes inaccessibles derrière les tiroirs ou les radiateurs… Regardez chez vous, traquez les petits fûtés, vous serez surpris (surtout si les objets disposent de complices chez vous sous la forme d’enfants, voire de chats, encore plus efficaces pour la planque inattendue d’objets divers)

Mis à découvert, l’objet se résout à utiliser la guerre psychologique. Il dispose pour cela de toute une batterie d’armes éprouvées et les utilise avec un talent consommé. Petit aperçu des principales armes de dissuasion massive utilisées :

  • le mensonge éhonté : « mais je pourrais te servir un jour ». Ah la la, basique comme argument, certes, mais ça marche ! combien de garages et de caves encombrées de grands spécialistes du « un jour »: les skis du jour où vous rechausserez, le vélo d’appartement du jour où vous oserez pédaler bêtement sur place, la collection de disques du jour où votre ado s’intéressera à Blondie version 1984…
  • autre ficelle classique , le chantage affectif : le « tu sais qui m’a donné ? tu te souviens du jour de notre rencontre ? ». Très efficace aussi , surtout avec les âmes sensibles. Parce que la grande tante Huguette vous a donné ce vase à votre deuxième mariage, et que vous avez acheté ce terrible cendrier au Maroc au cours d’un voyage extrêmement romantique, vous voila lesté d’un faux baccarat kitsch et d’une poterie approximative et grossière qui se jurent une guerre absolue sur votre table basse favorite. Otage du chantage affectif, qui vous libérera ?
  • si les deux premières ficelles éprouvées ont fait chou blanc ( curieuse phrase quand on y pense) l’objet passe à la vitesse supérieur. Il se sent acculé, il sort donc l’arme absolue, radicale, ultime : le chantage financier. « Non mais, tu te souviens combien je t’ai coûté ? tu ne vas jamais récupérer ce que tu as lâché pour moi si tu me donnes , me vends, ou me jette « . Oui, l’objet menacé a recours à tous les procédés , même les plus bas et les plus vils. Parler d’argent dans une relation, ça ne se fait pas, n’est ce pas… Et bien l’objet ne se prive pas : essayez de le sortir et vous allez devoir affronter la terrible menace ; il se fera un plaisir de vous torturer et de vous infliger de cuisants remords : pour lui, vous avez claqué tout ça,  pour pas grand chose. Fine stratégie n’est ce pas ? vous voila, pour sauver la face, obligé de le garder. Moi je dis, Chapô l’objet, maître de la guerre des nerfs !

Oui l’objet est un fin stratège. Car souvenez vous, avant même d’avoir à défendre sa place chez vous, il a déjà du gagner de haute lutte le droit d’entrer. Et là aussi il a, très souvent, fait preuve d’une subtilité et d’une intelligence rares.

  • Ainsi, l’objet arrive à faire croire à beaucoup d’entre nous qu’il sert à nous mettre en valeur, qu’il raconte des choses sur nous. Quand il ne se prétend pas nomade, l’objet peut s’affirmer « objet de prestige », « objet d’art », « objet culte » (eh oui, chez eux aussi le bling bling existe). Et nous les croyons, et nous nous disons qu’ils racontent de nous que nous aimons le cinéma, aimons la lecture , aimons la vitesse… comme si nous avions besoin pour vivre nos passions de 200 dvd, 300 livres, 1000 CM3…
  • Et quand il ne prétend pas nous raconter, l‘objet sait jouer à nous faire vivre de jolies histoires par procuration. Il fait ça très bien ! parce que vous avez un kayak dans le garage, vous pourriez partir en survie demain, et parce que vous avez un tiroir rempli de papiers colles et ciseaux vous pourriez faire ces sublimes albums photos que vous voyez en rêve. Sauf que … sauf que le kayak n’a pas été décroché depuis 15ans, et la colle dans le tiroir est périmée depuis 2005. Vous possédez du rêve… posséder du rêve. cherchez l’erreur…

Vous l’avez compris, l’intelligence stratégique est bien là, l’objet est un adversaire bien plus redoutable que vous ne pouviez le croire. Alors, maintenant que vous êtes avertis, et donc que vous valez deux (super pour les stats de ce blog !) soyez plus intelligent et plus fort qu’eux…

  • lâchez l’objet, surtout le bavard, surtout le maitre chanteur. Dans le monde des objets comme dans le monde de l’entreprise, le plus bavard n’est pas toujours le plus utile !
  • lâchez l’image, qui n’est jamais que… de l’image.
  • ne gardez, autour de vous, que ce qui est
    • vraiment utile
    • vraiment beau, pour vous
    • de réelle valeur, sentimentale ou (éventuellement) financière
  • ne faites pas le jeu de la grande résistance des objets, et maintenez chez vous la loi martiale : plutot peu, beau et utile, que beaucoup n’importe comment.

Le luxe, c’est l’espace (un certain constructeur automobile de mes amis paie assez de journaux et de chaines télévisées pour nous le rappeler). Et ce luxe est, bizarrement, accessible même quand on habite 20M2. Le tout est de maitriser l’envahisseur, c’est à dire, l’objet intelligent et casanier !

Alors, à l’image de notre brave pays évoqué précédement, faites bouger !

Oh, et une petite parenthèse pour les lecteurs soucieux du bien être psychologique de nos amis les objets : rassurez vous ! l’objet a non seulement une grande intelligence stratégique , dont il est conscient, mais aussi une immense capacité d’adaptation, qu’il sous estime. Alors n’hésitez plus, envoyez les objets qui ne font plus partie de votre vie vers autre chose : ils ont de fortes chances de commencer une nouvelle vie. Comme dit le chanteur (je suis vautrée devant la nouvelle star, ça influence !) on a vu souvent rejaillir le feu de vieux bougeoirs que l’on croyait trop vieux, et il est parait il des tapis brûlés donnant plus de blé qu’un meilleur avril… ou quelque chose de ce style…

Bon il est tard , je m’égare. et puis j’ai encore à vérifier sous le lit et sous le divan que quelques objets n’ont pas profité du chat et de l’enfant pour se terrer nuitament. Je m’y mets et … Soyez zen !!

 

2 Commentaires

  1.  
    sandrine
    sandrine écrit:

    merci mes amis c’est beau votre blog, bonne continuation :)

  2.  
    Françoise
    Françoise écrit:

    Encore un article lu avec délectation ! Merci.

Commenter

 
 

P O S I T I V E R |
encore zun |
Ma classe maternelle 2007/2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trouvez votre notice ...
| Subversif
| passionbulgarie