EN TOUTE SERENITE

Trouver ensemble les idées, les attitudes, les objets pour une vie plus belle

 

Au chômage ? et maintenant … 28 juin, 2009

Classé dans : bonheurs,psychologie,travail — entouteserenite @ 20:40

au chomage Non, non, je ne parle pas de moi : merci, j’ai donné l’année dernière. Mais justement : ce qui me paraissait un fléau effarant il y a deux ans (pourquoi moi ?) se révèle aujourd’hui une véritable épidémie dans mon entourage. Conjoncture oblige (et tranche d’âge aussi, je suppose), voila que autour de moi les copains, connaissances, ou simples quidams croisés au quotidien se retrouvent de plus en plus au chômage. Rude période.

Cela m’a donné envie de ce post, juste pour donner deux ou trois idées tirées de mon expérience personnelle. Parce que c’est une chose de lire les chiffres dans les journaux. et c’en est une autre de prendre son rendez vous au  Pole Emploi pour se faire calculer son indemnisation… et qu’il y a quelques conclusions personnelles dont je ferais bien profiter le monde attentif.

Voici donc, en quelques bulles rapides, ce que j’ai pu tirer de mon passage par la case « en recherche d’emploi ». Souvenez vous, je suis passée par là… aucune moral donc, juste les idées qui m’ont aidée à avancer :

. vous vous sentez victime

il ne vous reste plus qu’à cocher la (ou les) cases correspondantes (et rien ne vous empêche d’en rajouter à la liste, les boucs émissaires fleurissent en ce moment dans la presse) :

  • victime de la crise
  • victime des méchants patrons
  • victimedes méchants chinois
  • victime des méchants financiers
  • victime des méchants robots
  • victime des méchants écolos
  • victime des méchants consommateurs

Et le pire, c’est que vous avez peut être raison. Peut être votre situation personnelle est-elle en effet due à l’un de ces bourreaux listés ci dessus…
Mais souvenez-vous d’un principe simple  : les victimes assises dans leur fauteuil, remâchant leur malheur, même dans leur bon droit, ne rebondissent pas. Elles restent simplement des victimes.

Est ce vraiment la situation que vous voulez cultiver sur les mois à venir ??

D’accord ce n’est pas juste, vous ne le méritiez pas, et le monde est mal fait. Imaginez vous que d’autres en ont fait le constat avant vous … et que vous n’y changerez pas grand chose. La seule chose que vous pouvez changer la dedans c’est … vous ! alors mettez votre énergie à trouver votre projet et à adapter votre vie, plutôt qu’à entretenir votre désespoir. Cela ne se fait pas immédiatement, il y a forcément une période de deuil à traverser pour accepter le changement de situation et la « claque » que représente toujours un licenciement. mais cela ne doit avoir qu’un temps… soyez vigilant !
. et votre « droit au travail » alors ?

Dans la droite ligne de la situation « victime », il y a la situation « j’ai droit au travail ». C’est un discours que j’entends dans la bouche de syndicats, ou de gens qui pensent sans doute que le travail se décrète. Hélas, trois fois hélas, le droit au travail c’est une idée bien séduisante, mais … cela ne reste  qu’une idée.

Je soupçonne  que le « droit à l’eau potable » (qui fait partie de la déclaration des droits de l’enfant sauf erreur de ma part) fait bien rire les touaregs dans le désert… il y a le principe, et il y a la réalité.  Lorsque la ressource est rare, seul celui qui sait la chercher, voir la créer, y a accès !

Le droit au travail est dans l’absolu une belle chose, mais il ne peut pas distribuer ce qui , pour l’instant , n’existe pas.

Alors , en effet, vous pouvez clamer votre bon droit. comme l’homme qui a soif dans le désert peut s’assoir et injurier le ciel, le sable et le reste du monde. Ou alors vous pouvez prendre votre baton, marcher, apprendre à trouver ou à inventer. Avis personnel, mieux vaut marcher, et apprendre à trouver sa ressource …

. réagissez !  le chômage , paradoxalement, ce peut être une chance. Si si, je pèse mes mots. Une chance dans plusieurs domaines … Quelques pistes !

une chance de renouer les liens familiaux

Euh, j’avoue le fond de ma pensée ? je pense surtout à vous Messieurs !
Vous êtes papa, et vous avez eu une carrière bien remplie depuis quelques années ? alors je fais le pari que vous ne vous êtes pas totalement investi dans votre rôle paternel, tout simplement par manque de temps et d’énergie. Cela dit c’est vrai pour nous aussi, femmes actives… nous menons des vies quotidiennes parfois infernales, entré métro, boulot et cartable sur les petits dos.

Alors, c’est le moment de rattraper du temps perdu !  pendant quelques semaines, ou quelques mois, accompagnez junior à l’école, faites la prochaine excursion scolaire avec les pré ados surexcités, emmenez votre ado boutonneux découvrir au ciné club les films qui vous ont bouleversé dans votre jeunesse…Bref, que cette parenthèse soit l’occasion pour votre famille de respirer et de vous redécouvrir. Elle le mérite, votre famille, non ?

une chance de prendre du recul sur votre vie et de vous demander ce qui est vraiment nécessaire

Bien sur quand les salaires rentrent et que le temps file, on a tendance à ne pas se poser trop de questions. La maison tourne avec des dépenses rapides, pas toujours réfléchies. Le chômage arrête brutalement tout ça. Le niveau de vie baisse, l’incertitude s’installe sur l’avenir, il est temps de faire le point… Tant mieux ! se poser des questions de fond sur ce que l’on vit, ce que l’on veut construire, ce qui est futile ou dépassé, c’est un processus sain, une mue qu’il faut traverser avec respect et conscience. On en sort grandi, mûri, parole de chômeuse qui a bien galéré financièrement !

une chance de faire enfin ce que vous avez toujours voulu faire

Souvent, les gens qui me parlent du chômage me parlent du « vide » . j’essaie de leur faire prendre conscience que le terme est inapproprié : leur avenir n’est pas vide, il est au contraire plein de toutes les possibilités qui s’offrent à eux. C’est le choix qui est immense , et qui fait peur !

Allez vous rester dans cette région , ou en profiter pour enfin bouger ?
Est il temps d’oublier le statut de salarié (plus de 40 ans, suivez mon regard… il arrive un moment où si personne ne vous « donne » de travail, eh bien il faut le créer !) et de lancer votre projet ?
Allez vous enfin lancer ces chambres d’hôtes dont vous rêvez depuis 5 ans, ou créer cette petite entreprise de service à la personne pour laquelle vous avez le savoir faire ?

Oui tout est possible.

Rien n’est garantit, l’emploi du temps de vos deux prochaines années, personne n’en a la moindre idée, à commencer par vous mais… finalement, ce n’est jamais que la vie ! la sécurité quotidienne est une illusion (demandez à ceux qui sont partis en vacances au Brésil et revenus en avion en vol régulier : la sécurité n’existe jamais totalement). Donc cette situation vous remet simplement en face d’une grande constante de la vie : on ne maitrise pas grand chose, on peut juste choisir dans quel sens on prend le courant du fleuve… et on vit.

une chance d’apprendre, de changer… peut être même de métier !

La sécurité de l’emploi, paradoxalement, c’est un piège. Car tout le monde vous l’a seriné,  la quitter pour aller faire ce métier dont vous avez toujours, secrètement , rêvé, ce serait pure folie…

Et bien voila, la vie vous donne le choix ! Tout est maintenant entre vos mains, et c’est le moment peut être d’aller vers ce que vous êtes vraiment.

Alors, allez vous reprendre une formation, peut être changer de métier ?
devenir fleuriste, restaurateur, peigneur de girafe , ou même … home stager ;-)

(pour ceux qui ne connaitraient pas le fin mot de cetet subtile allusion, c’est ce que j’ai fait en montant ma boite, En Toute Sérénité !)

encore une fois, tout est possible. Et croyez en , là aussi, mon expérience : il est plus agréable de vivre au quotidien en adorant son travail. Le proverbe chinois de … Lao Tseu (jai un doute, les lecteurs cultivés corrigeront mon erreur si besoin !) est d’une vérité absolue : « si tu choisis un travail que tu aimes, tu ne travailleras pas un jour de ta vie »

Prenez votre vie en main, allez au fond de vous même pour trouver votre projet et… courage, même dans le chômage !

 

 

 

2 Commentaires

  1.  
    durant
    durant écrit:

    bonjour,
    je viens de lire:au chomage,et maintenant ? et ça m’a fait penser à ma situation et votre article m’a donné envie d’aller de l’avant,meme si l’inconnue effraye un peu.je voulais vous parler de mon problème actuel,je suis inscrite aux assédics,deux enfants ,un mari qui travaille.nous souhaitons déménager,nous avons peut etre trouvé une location ( la galère pour trouver lorque l’un des deux est au chomage s’en est meme honteux je vous passe les détails de toutes les pièces à fournir et des revenus qu’il faut avoir) mon souci est le suivant :nous risquons de nous trouver dans une autre ville et mon ainée va entré au CP,et s’ est une déchirure pour moi de la séparer de ces amis malgres qu’elle soit une petite fille sociable (+ que sa mère) pas simple de trouver un logement mais pas simple non plus de quitter ses habitudes et ses amis… merci pour votre blog,il est agréable à lire et très instructif

  2.  
    caroline la malouine
    caroline la malouine écrit:

    OUI, je me reconnais dans cette chômeuse « victime de la crise » depuis janvier 2009 (ex-secrétaire dans une agence immobilière…). Mais comme vous, je vois la vie « devant moi » après 9 mois de réflexion: je reviens à mes premières amours: la gym douce. Les cours redémarrent en septembre (en stand-by depuis 3 ans maintenant) avec l’aide d’une association locale et d’un organisme d’aide à la création « Elan Créateur ». Il faut croire en soi, même si ce n’est pas toujours facile et pas au Pôle Emploi, submergé en ce moment – de toute façon en Bretagne, il n’y à pas beaucoup de travail en général… Lao Tseu avait raison! Courage à tous/toutes.

Commenter

 
 

P O S I T I V E R |
encore zun |
Ma classe maternelle 2007/2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trouvez votre notice ...
| Subversif
| passionbulgarie