EN TOUTE SERENITE

Trouver ensemble les idées, les attitudes, les objets pour une vie plus belle

 
  • Accueil
  • > animaux
  • > Décidé d’arrêter les … « si seulement j’avais »

Décidé d’arrêter les … « si seulement j’avais » 29 janvier, 2010

Classé dans : animaux,bonheurs,psychologie — entouteserenite @ 18:09

adieu ma toune Ma toune m’a quitté. Mousse, ma vieille, ma grande fidèle m’a lâchée lundi, rattrapée (à plus de 15 ans) par un lymphome foudroyant. Elle s’est endormie dans mes bras, chez le vétérinaire, débarrassée enfin de ses terribles attaques de douleurs commencées pendant le week end.

J’étais en paix avec ma décision, et tout est dans l’ordre des choses, je le sais bien.

Et pourtant, mardi, j’ai passé une terrible tourmente. Certes il y avait le chagrin, et  je m’y attendais (et il est toujours là d’ailleurs, 15 ans côte à côte ne s’effacent pas d’un trait de plume). Mais il y avait autre chose de plus violent, de plus déstabilisant, qui m’a interrogée jusqu’à ce que je comprenne…

J’étais en pleine crise de « si seulement j’avais »

  • si seulement j’avais vu avant
  • si seulement je l’avais nourrie autrement
  • si seulement je l’avais plutôt fait endormir à la maison
  • si seulement …

Bref, je me repassais sans arrêt le film de ce qui s’était passé en me disant que j’aurais pu faire mieux. Autrement. Parfaitement même.

Ne croyez pas que vous repasser le film de votre dernier match personnel raté en analysant chacune de vos erreurs vous servent (à moins que vous ne soyez Tsonga face à Federer cette nuit, ce que je ne vous souhaite pas) ! Je vous disais dans mon dernier post ma découverte géniale : le sucre ne guérit pas l’angoisse, il la provoque. Eh bien, de la même manière, j’ai compris récemment un principe simple !

Revenir en arrière pour se repasser en boucle ses erreurs ne rend pas meilleur,
cela empêche simplement de mettre son énergie au service du futur !

Je croyais que remacher ses erreurs permettait de les comprendre pour ne pas les reproduire. J’avais tort. Remâcher ses erreurs nourrit le manque de confiance en soi, développe accessoirement aussi le jugement sur les autres, et enfin assèche l’énergie d’avancer. Remâcher ses erreurs est profondément stérile, comme replanter indéfiniment dans une terre sèche une graine pas germée (même le moins jardinier d’entre vous, chers lecteurs, voit j’imagine le côté inutile du geste. enfin j’aime à le croire).

L’énergie mentale est limitée, ne serait ce que par le temps conscient dont nous disposons chaque jour. Tout le temps passé à revenir sur ce qui a été fait (y compris les vraies erreurs, les vraies maladresses, les vraies méchancetés, nous avons tous des squelettes dans le placard, inévitablement) est du temps perdu . Un temps précieux qui devrait être mis à profit pour faire mieux, pour construire, et pourquoi pas même, pour réparer.

Alors arrêtez les flash backs, asséchez les regrets,
et mettez votre esprit non plus à la merci d’hier, mais au service de demain.

Et pensez zen !

 

 

 

 

6 Commentaires

  1.  
    Cyrielle
    Cyrielle écrit:

    Ça s’est vraiment bien dit!
    Malheureusement, ce n’est pas toujours facile à mettre en place… Mais on essaye! ^^

    Courage pour le chagrin que tu ressens, j’ai dû prendre le même genre de décision il y a quelques mois, et le chagrin est encore là, mais il s’estompe petit à petit, pour ne laisser presque que de bons souvenirs!

  2.  
    ghislaine
    ghislaine écrit:

    j’ai une passion dévorante pour les chiens, encore plus pour les miennes…
    je comprends ce que tu ressens pour avoir dû mettre fin à leurs souffrances parfois!
    j’ai pensé comme toi, exactement comme toi!

    dis-toi que tu as fait le meilleur à tout instant de sa vie et qu’elle ne pouvait en avoir de meilleure…

    je t’embrasse

    prends vite une autre boule de poils, tu le mérites…
    je pense à toi et à Mousse

  3.  
    Pascale
    Pascale écrit:

    J ai perdu un chien de 12 ans il y a peu et le chagrin m a pris de court, mais aussi la culpabilité (si j’avais…)mais ça fait partie de la mort, quand on est confronté à la perte d’un être cher on se repose toujours cette question, c est normal et je ne pense pas que ce soit négatif …rassure-toi tu as fait tout ce qu il fallait pour ton chien (moi j ai repris une petite golden retriever dont je suis folle et quelquefois je me trompe de prénom preuve que je n ai pas oublié mon brave chien!)
    bon courage :-)

  4.  
    Eliane
    Eliane écrit:

    Je comprends ta peine car moi aussi j’ai été confrontée par deux fois à cette situation très pénible qu’est l’euthanasie d’un animal auquel on est très attaché parce qu’il nous apporte tellement de joie et d’amour tout au long de sa courte vie…
    Dans le chagrin du moment, on se sent fautif.. et on se dit qu’on aurait pu ou dû faire plus pour essayer d’éviter ou de retarder cette issue fatale.. mais éviter à notre animal d’inutiles souffrances et l’accompagner dans ses derniers moments c’est une certaine façon de l’aimer encore… puis il restera dans notre coeur à jamais..
    J’ai recueilli une petite chienne sur la route il y a 5 ans et elle est venue combler le vide des deux autres chiens disparus… elle s’appelle Tina et c’est un amour..
    Courage à toi.. bisous

  5.  
    liliane gallacier
    liliane gallacier écrit:

    hello! sylvie… j’arrive sur facebook…. a la fois joie et puis… « Mousse »… je ressens ta peine comme si elle était mienne ne me rappelant que les bons moments… pour tes « compagnons » qu’ils soient, chiens, chats, poules tu a toujours été présente.. alors ….. « si seulement »…. je te connais et je sais que tu n’aurais pu faire mieux… je me souviens lorsqu’elle est arrivée chez toi, si craintive et qu’elle belle vie fût ensuite la sienne… une pensée pour Mousse et grosse bise pour toi et Noé… liliane ta masseuse préférée.

  6.  
    SYLVIE
    SYLVIE écrit:

    MERCI …

Commenter

 
 

P O S I T I V E R |
encore zun |
Ma classe maternelle 2007/2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Trouvez votre notice ...
| Subversif
| passionbulgarie